Nos actualités facebook

This message is only visible to admins.

Problem displaying Facebook posts. Backup cache in use.
Click to show error

Error: Error validating access token: Session has expired on Monday, 04-May-20 06:55:32 PDT. The current time is Wednesday, 23-Sep-20 19:06:19 PDT.
Type: OAuthException
Solution: See here for how to solve this error

5 months ago

Bonjour et merci pour l'ajout dans le groupe.

J'ai connu le GCAL en 1984.

J'étais alors un jeune provincial émigré à Paris. J'avais la chance de naviguer depuis mon enfance en Méditerranée, mais étais frustré de ne plus naviguer depuis mon arrivée à Paris.
Avec un copain expérimenté, mais méditerranéen lui aussi, nous voilà partis à Granville voir si la Manche était aussi grise qu'on le pensait.
Armés d'une bonne lecture de la navigation par Alain Gréé et du Fenwick, en route vers Jersey sur un Feeling 920, accompagnés de 2 copines n'ayant jamais mis les pieds sur un bateau. Joli bord de bon plein par ciel bleu et mer belle, Jersey bien en vue, nous avons vite préféré la compagnie des jolies copines que celle de la table à carte.
Coup de froid, refusante et banc de brouillard, nous nous sommes retrouvés à tirer des bords par 50 m de visi, le dernier point sérieux étant bien loin. Une tour aperçue sur la côte lors d'une brève éclaircie et mal identifiée dans le Fenwick achèvera de nous perdre. Heureusement, les dieux étaient avec nous, et une vedette sur foils nous laissera un sillage en direction de la bouée d'atterisage que nous trouverons grâce à sa corne de brume. Une éclaircie bienvenue permettra de remonter le chenal.

Echaudés et tendus, nous décidons pour le retour d'assurer le coup et de partir dés 6 heures, histoire d'avoir du temps devant nous, au cas où. Au grand dam de l'Ecume de mer à couple de nous, qui, bougon, nous aidera à nous dégager.
Belle traversée de retour, mais trop tendus pour en profiter, le plaisir n'y est pas. Nous devrons patienter 4 heures en baie de Granville avant l'ouverture du bassin, partis bien trop tôt. Un peu avant d'entrer, nous verrons arriver l'Ecume de mer sous spi. Son haussement d'épaule en passant le seuil avec nous nous fit comprendre que nous avions des conclusions à tirer de cette expérience.
Mon copain démissionna de son boulot le lendemain pour rentrer à Toulon, et moi, j'ai ouvert les annonces de Voiles et Voiliers.

C'est comme ça que je me suis retrouvé quelques semaines plus tard à Holyhead, Pays de Galles, avec 3 inconnus, sur Mélancolie, Brise de Mer 31. J'ai appris à goûter les Wisky des petites distilleries Galloises, à mouiller par 5 noeuds de courants, à traquer le Homard la nuit à la lampe torche dans les fonds du bateau parce que le coffre était mal fermé, à pagayer la nuit en annexe, à aimer les Scilly, à remonter les rivières du sud de l'Angleterre, à jouer aux fléchettes dans les pub, à détester les bières anglaises, à pécher à la traîne les maquereaux et à fêter dignement l'anniversaire de la chef de bord. Accessoirement à prendre la météo, à tenir un journal de bord et anticiper sur les marées.

Après quelques belles navigations avec le Gcal, jusqu'en Baltique, des choix de vie m'ont éloigné de la mer. Aujourd'hui, l'envie de naviguer est toujours là.

Ah, j'oubliais, la jeune femme qui faisait la sécurité à terre lors de ce retour du Pays de Galles (il n'y avait pas les moyens modernes d'aujourd'hui) s'appelait Martine C. Elle nous a donné 2 beaux enfants, et aujourd'hui, jolie grand-mère, elle s'endort toujours blottie contre moi.

Bon vent à vous.
... See MoreSee Less

View on Facebook

5 months ago

Pendant le confinement le Comité Directeur continue de se réunir et de réfléchir à l’avenir du GCAL. Mesures de distanciation obligent, c’est en visioconférence que se font ces réunions ... See MoreSee Less

View on Facebook

6 months ago

Les navigations nous manquent. ... See MoreSee Less

View on Facebook